AUTRES SUJETS DE RÉFLEXION

À quels soins pouvez-vous consentir, et quels soins pouvez-vous refuser :

  • lors des discussions avec votre médecin;
  • à l’avance (directives médicales anticipées, mandat de protection)?

Qui prendra les décisions de soins pour vous si vous n’êtes pas en mesure de le faire :

  • si vous avez signé un mandat de protection;
  • si vous n’avez pas de mandat de protection ou qu’il n’a pas été homologué;
  • si vous avez signé des directives médicales anticipées;
  • en cas d’urgence?

Quelles sont les considérations qui doivent guider les personnes qui prennent ces décisions?

Qui décide, et sur quelles bases, de l’aptitude ou de l’inaptitude à prendre des décisions de soins?

Quelles sont les règles applicables aux décisions de soins des mineurs?

Que signifie, et quelle est la portée, du « niveau d’intervention médicale » (ou niveau de soins) que le médecin vous demandera de choisir en cas d’hospitalisation ou d’hébergement?

Quelle est la distinction entre l’aide médicale à mourir, la sédation palliative et les soins palliatifs?

Est-il possible de demander des soins palliatifs hors les milieux dits « de soins palliatifs »?

Que faire si le médecin vous offre plusieurs options de soins et que vous ne savez pas laquelle choisir?

Quelles sont vos valeurs, qu’est-ce qui est important pour vous?

Que faire si vos valeurs sont différentes de celles de vos proches ou de votre médecin?

Que faire si vous vous sentez incapable de prendre soin de votre proche comme il le souhaiterait, ou que les décisions à prendre vous semblent trop lourdes?